Québec ADNmt

Quebec mtDNA
  • 629 members

About us

La généalogie par ADN offre de nouvelles avenues à l'histoire des populations, par le développement toujours plus poussé de puissants outils scientifiques. Le Projet Québec ADNmt constitue un projet indépendant, qui bénéficie cependant du soutien d'organismes tels que la American Canadian Genealogical Society (ACGS), la Fédération des associations de familles du Québec (FAFQ) et la Société d'histoire des Filles du roy (SHFR). Québec ADNmt travaille également en association avec la Société de généalogie de Québec. Un atelier de généalogie par ADN est offert avec son concours depuis l'automne 2017 et une collaboration a été mise sur pied à l'occasion des célébrations du 400e anniversaire de l'établissement de la famille de Louis Hébert et Marie Rollet. Le Projet Québec ADNmt tisse en outre des relations avec le public plus général, comme en fait foi sa participation au Salon de la FADOQ 2018 à Québec. Ces appuis illustrent l'intérêt grandissant des francophones pour la généalogie génétique et son exploitation aux fins de l'histoire des familles et des communautés. Toute famille est invitée à participer au Projet Québec ADNmt, qu'elle soit ou non membre d'organismes. Au minimum, il suffit de deux personnes pour établir la signature ancestrale d'une fondatrice. Le Projet recherche les signatures ancestrales propres aux pionnières qui ont peuplé la vallée du Saint-Laurent, aujourd'hui très généralement de langue française. En raison des traits historiques, démographiques et linguistiques qui caractérisent le Québec, ce Projet s'occupe plus particulièrement d'origines liées à la Nouvelle-France. Québec ADNmt souhaite indentifier toute souche matrilinéaire arrivée sur le territoire avant 1785. Il sera également exigé des membres de présenter leur ascendance documentée. Le Projet Québec ADNmt ne se limite toutefois pas seulement aux ancêtres de France. Toute ascendance MATRILINÉAIRE émanant de la vallée du Saint-Laurent, foyer historique que recouvre ici l'emploi du toponyme « Québec », est la bienvenue dans ce Projet, que cette ascendance soit amérindienne, acadienne, britannique, irlandaise, allemande, suisse, etc. Un objectif principal de ce Projet est l'établissement des signatures ADNmt ancestrales, lesquelles sont parfois documentées depuis l'époque de Samuel de Champlain. La nature particulière de l'histoire des familles du Québec justifie que des projets lui soient exclusivement consacrés et ne soient pas dilués dans une immense diaspora qui se revendique de la France (Huguenots, Antilles, Créoles de Louisiane, etc.). Le projet Québec ADNmt se penche sur les matrilignages propres à la population du Québec, à la façon du projet jumeau Québec ADNy (https://www.familytreedna.com/groups/quebecydna/about) pour les patrilignages (projet qu'on trouve à FTDNA sous l'onglet Y-DNA GEOGRAPHICAL PROJECTS). Le français est la langue employée par défaut par notre administration, bien que nous puissions également communiquer en anglais. La dimension francophone du Québec explique que la généalogie génétique y soit méconnue en comparaison des populations voisines anglophones. Ce Projet soutenu invite les historiens de famille du Québec à se mettre au diapason et intégrer des technologies déjà populaires hors de nos frontières. (ENGLISH VERSION) The Fédération des associations de familles du Québec (FAFQ) (http://fafq.org/english/) is keen to support and promote genetic genealogy among its mainly French-speaking members. This Quebec mtDNA Project hosted by FTDNA embodies this new direction. Maternal lineages benefit from the use of DNA for they are biologically as meaningful as paternal lineages. All families are welcome to this Project, no matter what their member status is regarding the FAFQ. Establishing an ancestral signature simply requires a minimum of two relevant participants. The Quebec mtDNA Project studies the ancestral signatures typical of those women who originally settled the St. Lawrence Valley. Given the distinct historical, demographic and linguistic features characterizing Quebec, the Project's main focus is on female pioneers whose roots date back to New France. The Project is nevertheless not limited to roots from France. Lineages whose past is connected to the mainly French-speaking St. Lawrence Valley, herein referred to as Quebec for purpose of simplicity, are all welcome to this Project, be they Native, Acadian, British, Irish, German, Swiss, etc. One major goal of this Quebec mtDNA Project is the uncovering of the ancestral mtDNA signatures typical of lineages whose documented history may reach the Champlain era (1604-1635) in North America. A mirror project (Quebec yDNA) focuses on the other hand on signatures inherited from male pioneers.